Opinion

¡oui¡
!non¡

Pour ou contre l’homéopathie ?



L’homéopathie, c’est un fait, divise les praticiens. Pour cette raison, c’est un sujet idéal pour la toute nouvelle maison d’éditions Mordicus, qui se fixe pour mission de réunir autour d’un sujet polémique un contempteur et un pourfendeur. Autour de l’homéopathie, ce sont Elie Arié, cardiologue et enseignant au conservatoire national des arts et métiers, et Jacques Boulet, médecin généraliste et homéopathe qui s’affrontent. On l’aura compris : alors que Jacques Boulet est un fervent partisan de l’homéopathie, Elie Arié en est un détracteur. Pour lui, l’homéopathie n’est guère fondé que sur un effet placebo, et doit être totalement déremboursé. Au contraire, Jacques Boulet, directeur du centre d’enseignement et de développement de l’homéopathie (CEDH), défend bec et ongles l’homéopathie. Et ne renie pas l’effet placebo de sa médication. L’essentiel, pour lui, reste de guérir le patient. Une approche empreinte d’empathie que n’aurait pas les médecins traditionnels. Deux points de vue divergents qui font naître un débat passionnant.

Elie Arié, Jacques Boulet. Pour ou contre l’homéopathie . Editions Mordicus.

Les autres articles de cette rubrique: