Opinion

Oui
Non

Texte plus grand Texte plus petit Imprimer Envoyer à un ami Ajouter aux favoris

Les événements indésirables associés aux soins représentent 730 millions d’euros de surcoût

Jusqu’à la publication de cette étude de l’Irdes, rien n’avait été publié en France sur les surcoûts engendrés par les événements indésirables associés aux soins (EIS). L’Irdes pour ce faire étudie les conséquences économiques de neuf EIS. Ce surcoût moyen pondéré peut varier de 505 euros pour les traumatismes obstétricaux lors d’un accouchement par voie naturelle, à 23132 euros pour les septicémies. Ces surcoûts, nous apprend cette étude, sont corrélées avec l’allongement de la durée des séjours, et l’intensité des soins. Le surcoût total des neuf EIS étudiées s’élève à 730 millions d’euros pour l’ensemble des établissements hospitaliers en 2007. Le surcoût le plus élevé est engendré par les désordres physiologiques et métaboliques postopératoires, soit 285 millions d’euros, ce qui réprésente 40% des surcoûts des EIS. Les septicémies et les escarres entrainent des surcoûts respectivement de 174 millions soit 23% du total des EIS, et 125 millions, soit 17%.

Estimation du surcoût des événements indésirables associés aux soins à l’hôpital en France. DT N°44. Février 2012.

Information du 23.02.12 15:39

Texte plus grand Texte plus petit Imprimer Envoyer à un ami Ajouter aux favoris
Les autres articles de la rubrique