Opinion

oui¡
non¡

Texte plus grand Texte plus petit Imprimer Envoyer à un ami Ajouter aux favoris

Doctipharma, lancement d’un nouveau site de pharmacie en ligne

Le marché des sites de pharmacies en ligne en France est en pleine ébullition. Il devrait atteindre à terme 9 % du marché total en 2017, selon une étude Median Conseil. Exemple avec Doctissimo qui est en train de lancer son nouveau site en ligne Doctipharma.

 

Pourquoi le site à succès Doctissimo veut-il se positionner dans la vente de pharmacie et parapharmacie en ligne ? La filiale du groupe de médias magazine Lagardère Active essaie de trouver de nouvelles recettes. Mais il se confronte à des difficultés juridiques. A terme, elle rejoindra les 112 plateformes en ligne déjà autorisées par le ministère de la Santé et contrôlées par la Conseil national de l’ordre des pharmaciens. Quelles nouveautés apporte le site Doctipharma ?

 

Réassurance

Premier avantage mis en avant par sa directrice, Stéphanie Barré, la réassurance : «  Nous avons des exemples avec des sites pharmacies.com qui sont des sites illégaux, et qui vendent des produits illicites. D’où la volonté d’offrir un environnement sécurisé pour l’achat de médicaments. » Deuxièmement, le site Doctipharma veut profiter de sa notoriété pour attirer les pharmaciens qui n’ont ni le temps ni l’argent pour créer un site. « Nous avons construit notre offre conformément au guide des bonnes pratiques. Doctipharma est un service à destination des pharmaciens qui ont une officine physique. Ce sont des sites de pharmaciens qui disposent de leurs propres conditions générales de ventes, qui feront l’objet d’une déclaration à la Cnil et qui seront regroupés au sein du site Doctipharma pour les faire émerger », explique Stéphanie Barré. Cela vient conforter l’étude de Median Conseil réalisée fin 2012. Celle-ci relevait le handicap principal des pharmaciens, à savoir leur ignorance du monde d’Internet et des règles régissant les sites en ligne.

Charges supplémentaires pour le pharmacien, la création d’un site est évaluée entre 15 000 et 20 000 euros et les frais d’hébergement peuvent aller jusqu’à 500 euros par mois. Les officines partenaires de Doctipharma auront quant à elles à verser un pourcentage de l’ordre de 10 à 15 % selon le volume des ventes, en plus du forfait mensuel de 79 euros d’abonnement.

 

Quel modèle économique ?

Quel est le modèle économique du site Doctipharma ? Chacun voit l’intérêt de cette société de souhaiter prendre des parts de marché le plus rapidement possible dans la pharmacie en ligne. Le sondage Pharmamarket réalisé par l’Ifop va dans ce sens : il montre en effet que 4 % des Français ont déjà acheté des médicaments en ligne. Et 13 % d’entre eux souhaiteraient le faire à l’avenir. « Dans les autres pays européens qui sont plus en avance que nous, la pharmacie en ligne représente déjà 10 % du marché », martèle Stéphanie Barré.

L’objectif est de constituer un réseau de 2 000 pharmacies, c’est-à-dire prendre 10 % des parts de marché de la vente en ligne de médicaments d’ici à cinq ans, sur le total des 22 000 officines que compte le territoire hexagonal. Une quarantaine de pharmacies sont déjà inscrites. Sept sont en ligne actuellement et attendent leur agrément pour vendre des médicaments non prescrits en ligne. L’objectif est d’avoir 200 pharmacies en ligne à la fin de l’année 2014.

 

Vers la vente de médicaments en ligne

Concernant la vente des médicaments sans prescription*, des développements techniques sont encore en cours de finalisation, et les autorisations finales des autorités de santé restent à mettre en œuvre. La parapharmacie apparaît déjà sur le site. « Nous allons bientôt constituer le premier dossier d’un pharmacien auprès de l’ARS de sa région pour ouvrir le médicament au sein de son site Doctipharma. Nous ne vendons pas encore de médicaments, mais nous avons évidemment vocation à le faire », conclut Stéphanie Barré.

 

* Voir le décret du 20 décembre 2012 relatif à la vente de médicaments sur Internet et l’arrêté du 20 juin 2013 relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique.

Voir le site http://www.doctipharma.fr/

 

Arnaud Janin

 

 

Information du 17.04.14 10:30

Texte plus grand Texte plus petit Imprimer Envoyer à un ami Ajouter aux favoris
Les autres articles de la rubrique